Le Gabon est un pays de l’Afrique centrale. Situé de part et d’autre de l’équateur, le pays a une superficie de 267.667 km2. Il s’ouvre à l’ouest de l’Océan Atlantique par une façade maritime de 800 km de côtes avec des plages de sable fin. Le reste du territoire est entouré au Nord par la Guinée Equatoriale et la République du Cameroun, au Sud et à l’Est par la République du Congo. Il est subdivisé en 9 provinces : Estuaire, Haut Ogooué, Moyen Ogooué, Ngounié, Nyanga, Ogooué Ivindo, Ogooué Lolo, Ogooué Maritime et Woleu Ntem.
Le Gabon est couvert à 85% par la forêt équatoriale.

Climat

Son climat est de type équatorial se caractérisant par d’importantes précipitations allant de 2500 mm dans certaines régions, avec une chaleur variant de 22° à 32°C. On y distingue quatre saisons :

  • La petite saison sèche de décembre à février ;
  • la grande saison de pluies de mars à avril avec des précipitations abondantes et de violentes averses accompagnées de tornades suivies d’ensoleillement ;
  • la grande saison sèche de mai à septembre, avec un ciel assez souvent gris, sans pluies et des matinées douces ;
  • la petite saison des pluies d’octobre à décembre.

Relief

Le Gabon a un relief varié où dominent des plateaux et des collines découpées par de nombreux cours d’eau. On y trouve des massifs montagneux et des plaines parfois marécageuses. En plus de ressources naturelles de la forêt, le sol et le sous-sol du Gabon renferme d’importantes richesses : le pétrole, le manganèse, le diamant, l’or et le marbre … Mais l’inventaire minier n’est pas encore achevé. Cependant, de nouvelles richesses se cachent encore dans ce milieu physique épais et dense.

Population

Le Gabon a une population de 1.384.000 habitants (2005). La plus grande partie de la population se retrouve à Libreville, la capitale et le reste dans les autres villes. Le Gabon connait une grande diversité ethnique (environ 52) parmi lesquelles : Fang, Nzebi, Punu, Myene, Téké, Kota…En plus de l’hospitalité de son peuple, le Gabon recèle de magnifiques sites touristiques, un artisanat prolifique, un folklore original et varié.

Faune et floreschets AfrEden A1 poster 'mammals':Opmaak 1

La faune et la flore sont extrêmement riches avec un taux d’endémisme élevé. Au point de vue floristique, on considère que cette région est l’une des plus riches en nombre d’espèces. En effet, la forêt gabonaise couvre environ 22 millions d’hectares soit près de 85% de la superficie du pays. Elle recèle plusieurs variétés d’arbres (plus de 80.000: l’acajou, l’ozigo, le kévazingo, le silo, l’alep, le célèbre okoumé) et de plantes, notamment orchidées, bégonias et l’Iboga plante originaire du Gabon utilisé dans les rites et croyances et reconnue pour ses vertus médicinales. La faune ne compte pas moins de 130 espèces de mammifères dont 19 espèces de primates (gorilles et chimpanzés) tandis que la population d’éléphants avec 60.000 individus environ est l’une des plus importantes et stables d’Afrique. L’avifaune compte plus de 650 espèces d’oiseaux. La présence de nombreux reptiles et la fréquentation des rivages par différentes tortues marines et baleines à bosse contribuent également à la richesse faunique du Gabon.

Le plus du Gabon

Les parcs nationaux du Gabon sont des lieux uniques au monde en termes de richesse des trésors naturels. Des dômes rocheux (inselberg) perçant au travers des forêts de Minkebé, à la forêt s’étalant sur les plages de Loango, et en passant par les savanes des plateaux Batéké, les paysages offerts par ces parcs sont époustouflants.
Ils abritent de nombreuses espèces animales et végétales. A elle seule, la flore est plus diversifiée que celle de l’ensemble des pays de l’Afrique subsaharienne. Les Monts de Cristal renferment des orchidées qui fascinent les plus grands botanistes du monde.

En ce qui concerne les animaux, ces parcs sont riches en populations typiques des forêts : gorilles, chimpanzés, bongos, éléphants et bien d’autres animaux. Une seule de ces richesses est déjà extraordinaire, mais ce qui rend le Gabon magique, c’est la cohabitation entre toutes ces espèces emblématiques en un seul lieu.
C’est le cas du parc national de Loango. Les parcs nationaux s’avèrent donc de formidables et surprenants réservoirs de biodiversité et des sites touristiques uniques.

En outre, la Destination Gabon se forge depuis quelques années une réputation de Destination fiable ; « Une terre d’expéditions » dans laquelle la découverte des richesses naturelles et culturelles contenues aussi bien dans les parcs qu’en dehors constitue la base de la construction de son phénomène touristique.